Comment déterminer si on à une bonne génétique

musculation, Santé -

Comment déterminer si on à une bonne génétique

Nombreux sont ceux qui pensent que la génétique joue un rôle prépondérant dans la réussite d'une personne en bodybuilding. S'il est vrai que la génétique peut influencer des facteurs tels que la taille des muscles et la densité osseuse, de nombreuses autres variables entrent en jeu lorsqu'il s'agit de développer les muscles. Donc, si vous vous demandez si vous avez ou non une bonne génétique pour la musculation, la réponse est que cela dépend d'une variété de facteurs.

Découvrez aussi : Comment savoir si on à le biceps court ou long ?



Testostérone et croissance musculaire

 


L'un des facteurs que la génétique peut influencer est la taille des muscles. Les personnes ayant des muscles plus gros ont tendance à avoir plus de facilité à gagner de la masse musculaire que celles ayant des muscles plus petits, car elles ont plus de surface sur laquelle les muscles peuvent se fixer.

De plus, les personnes ayant de plus gros muscles ont également tendance à avoir un taux de testostérone plus élevé. La testostérone a beaucoup à voir avec la croissance des muscles, bien que ses effets sur la croissance musculaire ne soient pas aussi directs.

  • La testostérone ne provoque pas directement la croissance des muscles. Elle stimule plutôt la production de protéines dans votre organisme, qui sont ensuite utilisées pour développer la masse musculaire.
  • La testostérone est une hormone qui ne joue pas seulement un rôle clé dans la croissance musculaire, mais qui est également impliquée dans le développement, l'entretien et la réparation des tissus musculaires.


Le taux de testostérone d'une personne joue également un rôle essentiel dans la densité minérale osseuse. Un taux élevé de testostérone peut entraîner une augmentation de la croissance musculaire et, par conséquent, une densité osseuse plus élevée. Une bonne résistance osseuse peut favoriser la croissance, la masse et la force musculaires.

Si vous avez un faible taux de testostérone, vous n'aurez peut-être pas le même potentiel pour la musculation. Toutefois, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire de musculation du tout. Vous devrez simplement travailler un peu plus dur pour atteindre vos objectifs !

Il existe plusieurs moyens d'augmenter votre taux de testostérone, notamment l'hormonothérapie. Si vous envisagez de telles options, parlez-en d'abord à votre médecin, qui pourra vous aider à comprendre les risques et les avantages de chaque approche.




Types de fibres musculaires

 

Vos gènes déterminent également le type de vos fibres musculaires :

à contraction lente ou à contraction rapide. Les fibres à contraction lente sont davantage destinées aux activités d'endurance et aux sports tels que la course de fond ou le cyclisme, tandis que les fibres à contraction rapide sont plus adaptées aux activités explosives, comme le sprint ou l'haltérophilie.

En général, les personnes ayant une proportion plus élevée de fibres à contraction rapide ont tendance à obtenir de meilleurs résultats avec l'haltérophilie et d'autres formes d'entraînement en résistance. Donc, si vous avez principalement des fibres à contraction rapide, vous avez plus de chances de développer efficacement votre masse musculaire !

 

La musculation avec une mauvaise génétique


Certaines personnes sont naturellement douées pour se muscler rapidement et sans douleur. Si vous avez ce genre de génétique, vous trouverez probablement la musculation relativement facile. Mais ne pas avoir une bonne génétique pour la musculation ne signifie pas qu'il est impossible de prendre de la masse musculaire. Vous devrez simplement travailler un peu plus dur pour obtenir des résultats !

Si vous essayez de savoir si vous avez de bons gènes pour la musculation, la meilleure chose à faire est de regarder vos antécédents familiaux et de voir s'il y a des tendances. La plupart des hommes de votre famille ont-ils tendance à être minces et musclés ? Ou sont-ils plutôt en surpoids ?

La première étape à franchir lorsque vous souhaitez vous muscler est de découvrir votre potentiel génétique. Cela vous aidera à comprendre de combien vous pouvez vous développer et à quelle vitesse. Une fois que vous savez cela, l'étape suivante consiste à travailler sur les domaines où votre génétique est plus faible. Par exemple, si votre métabolisme est lent, essayez de manger plus de calories que d'habitude.

De nombreuses personnes sont découragées par la musculation parce qu'elles pensent qu'elles ont une mauvaise génétique et qu'elles ne peuvent pas prendre de muscles. Mais cela ne signifie pas que vous devez renoncer à vos objectifs de remise en forme. Voici quelques conseils pour vous aider à vous entraîner pour le bodybuilding avec une mauvaise génétique :

  • Concentrez-vous sur les exercices polyarticulaires: Ces exercices font travailler le plus grand nombre de muscles en une seule fois, ce qui constitue un excellent moyen de tirer le meilleur parti de votre temps d'entraînement. Les exercices composés augmentent également le taux de testostérone, qui est essentiel à la croissance musculaire.

 

  • Augmentez votre consommation de protéines : Vous avez besoin de protéines pour développer vos muscles, alors assurez-vous d'en consommer suffisamment chaque jour.

 

  • N'ayez pas peur de soulever des poids lourds : Soulever des poids lourds est un excellent moyen de développer les muscles et la force rapidement et efficacement.